L'histoire de Séraphin(e)

Avec chacun de nos projets, nous nous efforçons de répondre à un certain nombre d’attentes qui nous sont chères : simplicité, polyvalence, durabilité, auxquelles vient s’ajouter le désir de mettre à jour des objets dans toute leur particularité, des objets sensibles. Les créations d’ Aurélia Petit répondent très naturellement à toutes ces nécessités, et c’est l’évidence de cette sensibilité commune qui nous a amenées à lui proposer de créer pour mater pingo une série limitée de céramiques.

DSCF5254 copie.jpg
 
 
mater-pingo-2018-web-9.jpg

Aurélia Petit pratique la céramique dans un atelier amateur où chaque semaine, elle peut explorer librement. Ainsi lui sont apparues ces formes simples, irrégulières, signées de ses empreintes de doigts. Au pavé de terre, elle ajoute de minces bandes, et apparaît un plateau. Une autre plus large, et le plateau se transforme en étagère. Après cuisson, ces deux modèles alliant subtilement le décoratif au fonctionnel deviennent une base facilement déclinable. À partir de celle-ci Aurélia Petit expérimente lors de l’étape suivante : l'émaillage. Elle pose des couches irrégulières qui permettent aux pigments de se rétracter ou de s’étendre de manière aléatoire, faisant s’embrasser les différentes couleurs.

 
 
 
P6230045 copie.jpg
 
DSCF5202.jpg

La première couche est dévoilée au hasard de la progression de la seconde, plus épaisse. C’est à la sortie de la cuisson finale que se révèle l’identité de chaque céramique, avec ses accidents, ses hasards heureux. Modelées par une alliance complice entre la sensibilité d’Aurélia Petit et la matière, elles acquièrent leur unicité. Alors, on en choisit une à poser chez soi, parce qu’elle nous touche particulièrement. Peut-être que l’on pose une tasse sur celle-ci, des bijoux sur une autre, ou bien on les laisse simplement nues. 

 
 
 
 

Aurélia Petit est comédienne. Elle travaille au cinéma aussi bien qu’au théâtre. En 2005 elle crée et met en scène La Cage aux blondes avec Lazare Boghossian. En 2007 elle publie Un chemin de râteaux édité par Orbis Pictus Club. Elle pratique la céramique depuis deux ans. 

 

 
P6230062 copie.jpg